“Les PME peuvent aisément comprimer leur facture d’énergie de 20%”

Auteur: Partena Professional (HR Service Provider)
Temps de lecture: 3min

À plus forte raison pour les PME dont le processus commercial ne dépend pas de l'énergie, les factures énergétiques peuvent être considérablement réduites, assure Stéphane Bocqué, porte-parole de la Fédération des entreprises belges d'électricité et de gaz (FEBEG). “En utilisant l'énergie avec une plus grande parcimonie, l'entreprise peut économiser jusqu'à 20% à court terme. Ce qui ne l’empêche pas d’envisager des mesures structurelles à plus long terme.”

Par où commencer si ma facture d'énergie monte en flèche?

“Mesurer, c'est savoir. Réalisez un audit de votre consommation d'énergie dès que possible. Examinez vos factures, les détails de votre consommation historique et actuelle, ainsi que votre choix de fournisseur. Vous pouvez vous adresser à un spécialiste externe, mais je conseille à tout chef d'entreprise de commencer par le commencement: son propre service comptable ou financier. Certains patrons ne savent pas avec quel fournisseur ils travaillent ni quel type de contrat ils ont! En outre, on peut envisager de réunir certains responsables pour faire le point. Identifiez les principaux postes de dépenses en termes d'énergie, et où et comment vous pouvez faire des économies. Les personnes responsables de certains processus d'entreprise au quotidien ont généralement une bonne idée des économies possibles. Enfin, il faut prévoir un point de contact central au sein de l'entreprise.”

“La plupart des PME non énergivores n’ont pas vraiment réfléchi à leur consommation d’énergie ces dernières années.”

Comment réduire quelque peu la consommation d'énergie à court terme?

“Avec des mesures d'économie d'énergie ciblées et sans interventions radicales, on peut parfois réduire sa consommation de 10 à 20%. Je le répète: la plupart des PME non énergivores n'ont pas vraiment réfléchi à leur consommation d’énergie ces dernières années. L’essentiel est d’examiner de près tous les processus, paramètres et systèmes automatiques: éclairage automatique, réglages du chauffage ou de la climatisation, machines en veille, vannes thermostatiques. Est-il nécessaire de chauffer l’ensemble du bâtiment lorsque la moitié des employés travaillent à domicile trois jours par semaine? Peut-être pourriez-vous déplacer vos employés vers le côté sud du bâtiment pendant les mois d’hiver, où le soleil réchauffe et éclaire les bureaux? Le bâtiment est-il chauffé le week-end? Ces ajustements relèvent souvent du bon sens.”

Où se concentre le plus grand potentiel structurel à un peu plus long terme?

“Pour parvenir à une efficacité énergétique accrue, il faut des interventions et des investissements structurels. Ils sont habituellement plus complexes que les mesures sur le court terme, ne serait-ce que parce que ces investissements dépendent étroitement de la nature de vos processus et du bâtiment de l’entreprise. L’avis extérieur de spécialistes est souvent approprié, bien sûr, mais le contrat de performance énergétique (CPE) est déjà une option intéressante. Ces contrats sont fréquemment proposés par les fournisseurs d’énergie. L’entreprise conclut un partenariat avec un partenaire spécialisé qui réalise les investissements nécessaires et perçoit un retour financier sur une période déterminée. En outre, les plus grandes PME peuvent choisir de produire leur propre énergie au moyen de panneaux solaires ou d’une participation à des éoliennes. Pour ce faire, elles peuvent collaborer avec des producteurs d’énergie. Notamment par le biais de ce que l’on appelle les private purchase agreements.”

Subventions pour les PME

Les PME peuvent, à l’instar des particuliers, demander des subventions gouvernementales pour les mesures d’économie d’énergie.

Pour en savoir plus:

Bruxelles

Wallonie

Flandre

 

 

 

 

Articles connexes