Le coronavirus représente un énorme défi pour la «génération corona»

Auteur: Partena Professional (HR Service Provider)
Temps de lecture: 4min

Le coronavirus a déjà un impact marqué sur la « Génération Corona », ces jeunes diplômés qui cherchent à s’insérer dans le marché de l’emploi. « Après une fin de cursus déjà extrêmement difficile, les jeunes qui débutent leur carrière se retrouvent désormais confrontés à un marché de l’emploi qui n’a actuellement pas de place pour eux », explique Wim Demey, Customer Intelligence Manager chez Partena Professional. Dans une récente analyse, Partena Professional a comparé les chiffres des travailleurs engagés entre le premier janvier 2019 et le 30 septembre 2020. Le nombre de jeunes (21 à 30 ans) engagés en CDI a diminué de 27,2% par rapport à 2019. Le troisième trimestre, habituellement associé aux recrutements des jeunes diplômés, a été particulièrement difficile cette année (-32,5% de CDI).

Les jeunes sont les plus impactés

Le nombre de jeunes (21-30 ans) engagés en CDI a diminué de 27,2% au total en 2020, et s’est effondré de 32,5% lors du troisième trimestre 2020, généralement associé au recrutement des jeunes diplômés qui entrent sur le marché du travail et des jeunes qui cherchent à s’y repositionner.

La tranche des 15-20 ans n’est pas épargnée. Partena Professional y constate une diminution de 39,5% de travailleurs engagés cette année en CDI par rapport à 2019. La diminution atteint -34,8% lors du troisième trimestre 2020.

Tous les niveaux d’étude sont touchés. Le troisième trimestre 2020, le moment où la « Génération Corona » devait intégrer le marché du travail, a été particulièrement difficile pour ces jeunes, avec une baisse de 18,4% de recrutements (CDI ou CDD) pour les universitaires, et de 6,4% pour les diplômés de l’enseignement supérieur. Au total cette année, le nombre de jeunes de 21 à 30 ans engagés baisse de 7,7% pour les titulaires d’un diplôme du secondaire, de 8,7% pour le supérieur (non-universitaire), et de 14,6% pour les universitaires.

« L’impact du coronavirus sur ce que certains appellent déjà la ‘’Génération Corona’’ se fait clairement sentir, surtout lors du troisième trimestre au cours duquel les jeunes diplômés entrent généralement sur le marché de l’emploi. Les recrutements en CDI se font beaucoup plus rares, à l’inverse des contrats CDD, moins stables. Cette dynamique se manifeste également dans les tranches d’âge supérieures, mais d’une manière moins prononcée. Après une fin de cursus déjà extrêmement difficile, les jeunes qui débutent leur carrière se retrouvent désormais confrontés à un marché de l’emploi où il est plus difficile de se faire une place », indique Wim Demey, Customer Intelligence Manager chez Partena Professional.

L’année 2020 avait pourtant bien commencé

Le premier trimestre 2020 avait commencé sur une dynamique positive en ce qui concerne les recrutements. Partena Professional y a enregistré une augmentation de 24,4% du nombre de travailleurs recrutés (tous âges confondus) par rapport au premier trimestre 2019. Les recrutements en CDI avaient atteint +8,9%.

La pandémie de coronavirus et le pic de la première vague au deuxième trimestre ont complètement renversé la tendance positive observée lors du premier trimestre. Partena Professional constate une diminution de 35% de travailleurs engagés (tous âges confondus) par rapport au deuxième trimestre 2019, avec -33,3% de recrutements en ce qui concerne les CDI.

Le troisième trimestre a connu une remontée des recrutements en trompe-l’œil : le nombre total a augmenté de 13,2% (tous âges confondus) par rapport à 2019, mais cette augmentation est notamment due aux CDD (+24,4%), les recrutements en CDI ayant chuté de 31,1%.

Au total, Partena Professional enregistre une augmentation de 3,1% des recrutements (tous âges confondus) sur les 9 premiers mois de 2020. Durant cette période, le nombre de travailleurs engagés en CDI a baissé de 17%, alors que celui des travailleurs engagés en CDD a connu une hausse de 27,3%.

« L’année 2020 avait commencé sur une dynamique positive. Comme l’on pouvait s’y attendre, le coronavirus a eu un impact énorme sur les recrutements lors du deuxième trimestre. Le troisième trimestre et le déconfinement ont permis de relancer la machine, mais nous constatons que ce sont surtout les CDD qui contribuent à cette dynamique. Cela pourrait indiquer que les employeurs sont beaucoup plus prudents et qu’ils préfèrent favoriser les contrats moins stables dans le climat actuel. Il faudra être particulièrement attentifs aux chiffres du quatrième trimestre 2020, et à l’évolution de la seconde vague que nous connaissons actuellement, pour voir si cette tendance se confirme. », indique Wim Demey de Partena Professional.

Articles connexes