Devez-vous avoir des bases en comptabilité pour démarrer votre propre entreprise ?

Auteur: By Dallas
Temps de lecture: 5min

Vous avez l’intention de créer votre propre affaire ? Il vous faut alors accomplir un certain nombre de démarches. Mais il y a aussi plusieurs choses que vous devez savoir et pouvoir faire. Ainsi, vous devez prouver que vous disposez de connaissances de base en gestion d’entreprise (vous ne devrez plus satisfaire à cette obligation si vous démarrez votre entreprise à partir du 1er septembre 2019). Pour certaines professions, vous devez disposer des compétences professionnelles nécessaires. Vous trouverez ici un complément d’information concernant ces attestations. Des bases en comptabilité sont-elles incontournables… ou uniquement préférables ? Découvrez-le ici.

Si vous lancez votre propre entreprise et devenez indépendant, c’est vous qui serez maître de vos propres finances : revenus, dépenses et ce qui reste au bout du compte. Pas pour un employeur, mais pour vous. Vous souhaitez gérer intelligemment vos finances ? Vous voulez traiter vous-même vos factures et documents bancaires de la bonne manière ? Vous voulez tenir vous-même votre comptabilité ou effectuer tout de même un certain nombre de choses et laisser uniquement les tâches spécialisées à votre comptable ou expert-comptable ? À moins que vous ne souhaitiez tout simplement être mieux à même de discuter avec votre comptable ou expert-comptable ?

Voilà d’excellentes raisons de maîtriser des connaissances de base en comptabilité.

Pourquoi disposer de bases en comptabilité?

Que vous démarriez une entreprise unipersonnelle ou une société, comme indépendant à titre principal ou complémentaire, une bonne comptabilité est l’épine dorsale de votre activité. La raison est simple : une grande partie de vos décisions seront basées sur des chiffres clés : revenus et dépenses, coûts et marges. Vous ne serez à même de décider que si vous comprenez suffisamment les chiffres, les amortissements, le bénéfice et les pertes. Ne laissez pas exclusivement ces connaissances à votre comptable ou expert-comptable. Il ou elle est votre copilote, mais c’est vous qui êtes aux commandes.

Comptabilité simple ou double?

Question importante : quelle forme de société allez-vous choisir et quelle est la comptabilité requise pour celle-ci ?

Vous trouverez ici ce qu’un entrepreneur débutant doit savoir sur la comptabilité simple et double.

Une comptabilité simple suffit pour une entreprise individuelle, un indépendant, une société en nom collectif (SNC) ou une société en commandite simple dont le chiffre d’affaires ne dépasse pas 500 000 €.

Vous allez lancer une entreprise unipersonnelle ? Dans ce cas, vous pouvez en principe tenir votre comptabilité vous-même ou la confier à quelqu’un d’autre. C’est à vous que revient la décision, en fonction de vos connaissances, de votre plan financier (dans lequel vous prévoyez de réaliser un maximum d’économies les premiers temps) et/ou du temps disponible. Vous n’êtes pas assujetti à la TVA ? La réponse est encore plus simple : vous pouvez certainement envisager de vous charger vous-même de votre comptabilité si vous devez uniquement faire une déclaration d’impôts et pas de déclarations à la TVA.

Les sujets qu’il est judicieux d’aborder avec votre comptable ou expert-comptable

C’est vrai. Ne sous-estimez jamais le rôle d’un comptable ou expert-comptable pour la réussite de votre entreprise. Quelles que soient la forme de société que vous choisissiez et la quantité de tâches que vous souhaitiez exécuter vous-même, il y a des moments auxquels il vaut mieux se faire assister par un comptable ou expert-comptable. Quelques exemples : durant la phase préparatoire de votre démarrage, au moment de choisir entre une entreprise unipersonnelle ou une société, quand vous devez prendre une décision concernant d’importants investissements et quand vous établissez ou remplissez vos déclarations fiscales.

Découvrez ici les sujets qu’il est judicieux d’aborder avec votre comptable ou expert-comptable.

Si vous travaillez pour un patron, vous ne connaissez sans doute pas grand-chose à la comptabilité. Des bases en comptabilité commencent de préférence par des notions fondamentales comme débit et crédit, bilan, compte des résultats, inventaire, grand livre, etc. Mieux vaut également que vous appreniez les différents types de factures ainsi que des notions telles que la base d’imposition (le montant sur lequel la TVA est calculée). Vous vous familiariserez par ailleurs avec les notions suivantes :

  • comptabilité simplifiée et double (cette dernière vous concerne si vous allez créer une SPRL),

  • les principales rubriques d’un bilan,

  • le plan comptable minimum normalisé et les comptes des résultats,

  • la balance de vérification, la balance par soldes et le compte annuel,

  • les investissements et financements,

  • l’imputation d’amortissements et de ventes,

  • les crédits à court et à long terme,

  • les achats et ventes de marchandises,

  • l’imputation de frais de personnel,

  • les opérations de fin d’année et le bilan final,

  • les coûts et les calculs du prix de revient,

  • le chiffre d’affaires et les calculs des prix de vente,

  • la gestion du stock,

  • etc.

Dès que vous serez familiarisé avec ces notions de base, les entretiens avec votre « copilote » seront plus faciles. Un bon cours de base en comptabilité peut même servir de tremplin pour une poursuite de la formation (et de la carrière) comme comptable/fiscaliste. On ne sait jamais !

Vous pouvez vous adresser à différents endroits pour une formation de base en comptabilité, que ce soit en cours du jour ou du soir, en live ou en ligne. Renseignez-vous auprès du Centrum voor Avondonderwijs/Afstandsonderwijs, de Syntra et du VDAB. Si vous êtes demandeur d’emploi, sachez que l’État vous encourage à suivre de telles formations. Dans cet article, vous trouverez de plus amples informations sur le démarrage d’une propre entreprise en étant chômeur.

En d’autres termes : un cours de base en comptabilité n’est pas un must, mais est recommandé si vous voulez vous lancer comme indépendant.