Une comptabilité double ou simple ? Ce que tout entrepreneur débutant doit savoir.

Auteur: By Partena Professional
Temps de lecture: 4min

Allez-vous tenir une comptabilité simple ou double ? La plupart des entrepreneurs débutants s’en remettent à leur comptable pour répondre à cette question. Cependant, mieux vaut connaître aussi vous-même ces deux systèmes. En effet, ce choix aura des conséquences sur l’avenir de votre entreprise. Caroline Delloy du guichet d’entreprises SmartStart de Partena Professional vous donne des explications détaillées à ce sujet.

La comptabilité simplifiée

De quoi s’agit-il ?

La comptabilité simple est la comptabilité la plus simple qu’une entreprise puisse tenir. Elle se compose des éléments suivants :

  • un journal de trésorerie, subdivisé en un livre de caisse (dépenses et recettes en espèces) et un livre de banque (dépenses et recettes via un compte bancaire) ;

  • un journal des achats reprenant les factures et notes de crédit des fournisseurs ;

  • un journal des ventes dans lequel figurent les factures et notes de crédit adressées aux clients ;

  • un livre d’inventaire qui comprend une description et une appréciation du stock.

Pour qui ?

Seules les petites entreprises et les indépendants sont concernés : entreprises individuelles, sociétés en nom collectif et sociétés en commandite simple dont le chiffre d’affaires est inférieur à 500 000 € hors TVA.

Les secteurs suivants sont exclus : assurances, opérations de crédit, placements et opérations boursières.

Quels sont les avantages et les inconvénients ?

Ce système a été mis en place par le fisc afin de faciliter la comptabilité des petites entreprises et des indépendants. Dans le cas d’une comptabilité simple, vous ne tenez à jour, en principe, que les dépenses et les recettes. Autrefois, il en résultait une belle économie de temps. Cet argument n’est plus à l’ordre du jour aujourd’hui étant donné l’avènement de programmes comptables automatisés (grâce auxquels la comptabilité double nécessite de moins en moins de temps).

De plus, une comptabilité simple manque de profondeur. Par exemple, il est impossible de dresser un bilan des avoirs, des créances et des dettes. La comptabilité simplifiée ne peut donc être utilisée comme outil de gestion. En cas de litige avec le fisc, la comptabilité simple est également défavorable étant donné qu’elle n’a pas de force probante.

La comptabilité double

De quoi s’agit-il ?

Dans le cas de la comptabilité simple, vous avez uniquement l’obligation de tenir les livres et journaux de l’entreprise. Dans le cadre de la comptabilité double, vous tenez, en plus du livre journalier, un grand livre. À chaque recette ou paiement correspond une transaction qui est comptabilisée en double : un débit ou un crédit. Ces deux côtés doivent être équivalents afin de pouvoir maintenir une comptabilité en équilibre.

Pour qui ?

Les personnes physiques, les sociétés en nom collectif et les sociétés en commandite simple dont le chiffre d’affaires annuel dépasse 500 000 € ainsi que toutes les autres sociétés (SA, SPRL, SPRL-S, SPRLU, SCRL, etc.), quel que soit leur chiffre d’affaires, doivent tenir une comptabilité complète selon le principe de la comptabilité double.

Quels sont les avantages et les inconvénients ?

La comptabilité double a pour avantage majeur de donner une image très détaillée de la gestion de votre entreprise. Vous pouvez dès lors l’utiliser comme un véritable outil de gestion.

Son caractère public peut éventuellement constituer un inconvénient. En effet, vous avez l’obligation de déposer votre compte annuel auprès de la Banque nationale chaque année. Tout le monde a donc l’opportunité d’en prendre connaissance.

Pourquoi accordons-nous la préférence à la comptabilité double ?

Nous conseillons aux entrepreneurs débutants d’opter pour une comptabilité double, même s’ils satisfont légalement aux critères du système simple.

En effet, la comptabilité double reflète de manière beaucoup plus détaillée la situation de votre entreprise. Une comparaison des bilans au fil des ans vous permet de suivre parfaitement l’évolution de vos fonds propres. Vous pouvez comparer les exercices et utiliser votre comptabilité comme outil de gestion stratégique.

Il est important pour un entrepreneur indépendant d’être parfaitement au courant en tout temps de la santé financière de son entreprise. La comptabilité double est tout à fait claire à cet égard.

Demandez conseil à un comptable

En principe, vous n’avez pas besoin d’un comptable mais nous vous recommandons vivement d’avoir recours à ses services. En effet, la plupart des entrepreneurs indépendants ne connaissent pas ou très peu la législation fiscale et comptable applicable aux entreprises et s’égarent dans l’entrelacs des règles et prescriptions. Notre conseil ? Évitez des problèmes et faites appel à un comptable. Le coût supplémentaire pour ses services en vaudra largement la peine.

Passez au guichet d’entreprises SmartStart

Des questions restent en suspens concernant le démarrage de votre entreprise ? Contactez nos Customer Advisors de SmartStart.

 

 

Articles connexes