Votre équipe compte-t-elle déjà une personne de confiance ?

Auteur: Julie (Coach HR PME)
Temps de lecture: 5min

Que faire si un de vos collègues ne se sent pas bien dans sa peau ? Comment réagir au harcèlement au travail ? Comment aborder ces problèmes avant qu’ils ne dégénèrent ? Désignez une personne de confiance.

Bien-être au travail

Le bien-être au travail recouvre tout ce que vous pouvez réaliser, en votre qualité d’employeur, en termes de sécurité au travail, de protection de la santé de vos travailleurs, d’assistance pour des problèmes psychosociaux, d’hygiène sur le lieu de travail et d’ergonomie du poste de travail.

Selon la loi, l’employeur est tenu de supprimer les risques et de favoriser le bien-être de ses travailleurs. Une possibilité consiste à permettre au travailleur de s’adresser à une personne de confiance ou à un conseiller en prévention. Et si le problème persiste, il peut faire appel à la direction régionale du Contrôle du bien-être au travail compétent pour leur employeur.

Personne de confiance. Pas obligatoire, mais recommandé. 

À notre époque,  la santé mentale de vos collaborateurs — et par conséquent aussi le bon fonctionnement de votre entreprise ou organisation — sont sous pression. Désigner une personne de confiance n’est pas obligatoire, mais est fortement recommandé. Cette possibilité est souvent négligée au fil du développement de l’entreprise. Mais inscrivez-la à votre ordre du jour. En votre qualité de chef d’entreprise, vous n’êtes pas le mieux placé pour connaître l’état des relations entre vos travailleurs. Si une personne de confiance est présente sur le lieu de travail, vos collaborateurs peuvent plus facilement demander de l’aide.

Une personne de confiance est toujours accessible

Une ambiance de travail agréable est synonyme de climat de confiance. Les travailleurs doivent pouvoir effectuer leurs tâches l’esprit tranquille et en toute confiance.

La personne de confiance peut être sollicitée si le contenu des tâches n’est pas clair, si la pression du travail est trop élevée ou si des conflits perturbent le climat de travail. Mais sa mission ne prévoit pas une liste de tâches bien circonscrites. Il s’agit surtout d’écouter, de soutenir, de donner des conseils, de renvoyer vers une autre instance et d’effectuer des médiations. 

Le harcèlement, la violence ou l’intimidation sexuelle ne sont jamais acceptables. Comme il arrive que certains travailleurs estiment ne pas en être victimes (ils pensent qu’ils sont la source du problème et n’osent rien dire), nous explicitons la question à travers les situations ci-dessous.

  • Harcèlement

Quand une blague n’est-elle pas drôle ? Quand une remarque/attitude est-elle méchante ? Volontaire ou non, si ce comportement se répète, il s’agit de harcèlement :

-       la personnalité, la dignité, l’intégrité physique ou psychique de la victime sont atteintes
-       le travail de la victime est mis en danger
-       un climat menaçant, hostile, méprisant, dénigrant ou blessant s’installe au travail

  •  Harcèlement sexuel

Le harcèlement sexuel au travail recouvre tout comportement indésirable à connotation sexuelle : remarques à double sens, regards ou insinuations, affichage de matériel pornographique, propositions compromettantes, attouchements, viol.

  •  Violence au travail

La violence au travail est un comportement agressif, en paroles ou en actes. Elle se manifeste dans des situations où une personne est menacée ou attaquée psychiquement ou physiquement pendant l’exécution du travail : il peut s’agir de coups directs, mais aussi d’insultes ou de dénigrement.

Qui peut devenir une personne de confiance ?

Tout le monde ne peut pas devenir une personne de confiance. Les titulaires des fonctions suivantes en sont exclus :

         - l’employeur lui-même
        - les membres des deux rangs les plus élevés du personnel dirigeant
        - le conseiller en prévention — médecin du travail
        - les représentants des travailleurs au conseil  d’entreprise
        - les membres de la délégation syndicale ou les candidats délégués du personnel.

Les personnes suivantes peuvent devenir une personne de confiance :

         - un membre du personnel de l’employeur
         - une personne externe, non membre du personnel de l’employeur
           (vous employez plus de 20 travailleurs ? Dans ce cas, une personne de confiance au moins doit être                        désignée au sein de votre personnel)
         - le conseiller en prévention chargé des aspects psychosociaux
         - le conseiller en prévention interne

Formation obligatoire

Dans les 2 ans suivant sa désignation, la personne de confiance doit suivre une formation de base. Cette formation de base lui permet d’acquérir les aptitudes nécessaires pour intervenir de manière professionnelle en cas de conflits ou d’autres situations présentant un risque psychosocial.

Pourquoi une formation obligatoire ?

Dans tous les groupes professionnels, le stress est un problème croissant. Mais le nombre de plaintes pour violence verbale et harcèlement ne cesse aussi d’augmenter d’année en année. Les collaborateurs sont également de plus en plus nombreux à avoir des pensées suicidaires. Une évolution très inquiétante. Les problèmes psychosociaux affectent gravement la santé des collaborateurs, mais aussi des organisations. La personne de confiance est ainsi confrontée aux problèmes les plus divers et doit y répondre de manière appropriée.

La formation, qui est constituée de 4 modules, dure généralement 5 jours ouvrables répartis sur quelques semaines. Elle n’est pas sanctionnée par un examen, mais une épreuve pratique est prévue durant la formation.

●      Cadre légal relatif au rôle et au statut,

●      Risques psychosociaux au travail,

●      Techniques d’entretien,

●      Gestion des situations problématiques.

Le temps consacré à cette formation est rémunéré comme du temps de travail. Les coûts de la formation, y compris les frais de déplacement, sont à la charge de l’employeur. Dans certains cas, vous pouvez bénéficier d’une réduction par le biais du portefeuille PME.

Voici une liste d’adresses.

En désignant une personne de confiance, vous contribuez au bien-être de vos travailleurs

Un management durable consiste à tout mettre en œuvre pour faire de vos collaborateurs des personnes heureuses, à la maison comme au travail. Désigner une personne de confiance exige quelque effort, mais elle peut représenter une aide inestimable pour les personnes qui en ont besoin. Inscrivez cette démarche à votre programme.

Vous trouverez sur le site web du SPF Emploi, Travail et Concertation sociale de plus amples informations sur la protection contre la violence et le harcèlement au travail.

Articles connexes