Tout le monde recherche l’équilibre travail-vie privée

Auteur: Partena Professional (HR Service Provider)
Temps de lecture: 3min

Grâce à la technologie, nous pouvons travailler où et quand nous le souhaitons. Pour certains employés, cela alourdit la charge mentale, alors que d'autres s'en accommodent très bien. “Même si la réaction varie largement d'un employé à l'autre, en définitive tout le monde est concerné”, souligne Niels Gadeyne, chercheur à la KU Leuven.

Voici quelques années, Niels Gadeyne a étudié l'impact des technologies de la communication sur l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée, et publié ses résultats en 2017. Quatre ans plus tard, l'impact social de la technologie est encore plus important, la pandémie de coronavirus nous obligeant à travailler massivement à domicile.

“Bien que je ne dispose pas de données concrètes pour étayer mes affirmations, j'ai l'impression que la frontière entre le travail et la maison s’est encore estompée ces derniers mois”, confie-t-il.

Toujours connecté

“À la maison, chacun a plus ou moins la liberté de travailler quand cela lui convient le mieux, mais c'est la technologie qui garantit que les employés restent connectés du matin au soir. Quel que soit le moment où ils veulent travailler. En agissant ainsi, nous créons un contexte, un cadre dont le travail n'est jamais totalement absent.”

“Pour certains employés – généralement ceux qui s'identifient fortement à leur travail – cela ne pose aucun problème. D'autres, en revanche, le perçoivent comme un alourdissement de la charge mentale.”

Tout le monde est concerné

“Lorsque j'ai terminé mes recherches en 2017, ma principale conclusion était qu'en réalité, tout le monde recherche cet équilibre. Même les employés qui n'ont pas accueilli négativement le brouillage des frontières entre travail et vie privée ont été perturbés par cette culture organisationnelle qui leur imposait une trop grande pression. Eux aussi ont éprouvé des difficultés face à un système qui les contraignait à rester connectés tout au long de la journée.”

Quatre ans plus tard, non seulement nous travaillons massivement depuis notre domicile, mais la percée fulgurante du smartphone est en train de changer la donne: contrairement à l'ordinateur portable, nous l'emportons partout avec nous, de sorte que nous pouvons être joints en tout lieu et à tout moment.

Une arme à double tranchant

“C'est vrai. En théorie, les courriers électroniques sont une forme de communication asynchrone, où le destinataire n'est pas censé voir ou répondre immédiatement à chaque courrier électronique. Pourtant, dans la pratique, le smartphone a transformé le courrier électronique en une forme de communication synchrone. Ceci dit, la technologie est aussi source de solutions en la matière. Par exemple, en tant que destinataire, vous pouvez fixer la tranche horaire pendant laquelle vous souhaitez recevoir des e-mails professionnels.”

Selon Niels Gadeyne, il importe que les employeurs mènent une politique flexible et empathique dans ce domaine. “La technologie est une arme à double tranchant. En Allemagne, certains employeurs ferment l'accès au compte e-mail après les heures de travail normales.”

Ce n’est pas une bonne idée selon le chercheur, “parce qu'elle limite la liberté que la technologie nous offre. Il faut veiller à ne pas installer une culture du travail dans laquelle chacun se sent obligé – ou empêché – de rester constamment connecté. Essayez de tenir compte des préférences individuelles de chaque employé.”

Articles connexes