Tout le monde peut-il devenir entrepreneur? Voici la réponse d’une coach spécialisée

Auteur: Partena Professional (HR Service Provider)
Temps de lecture: 3min

L’envie de lancer ton propre business te démange mais tu ne sais pas par où commencer ?

Découvre le Dreams Lab !

 

“En théorie, la réponse est oui, car aucune formation spécifique n’est requise.” La coach Sabine van Meenen détaille ce dont les jeunes entrepreneurs ont besoin pour maximiser leurs chances de succès: “Tout commence par la passion pour un produit, un service ou un domaine d’activité spécifique.”

L’esprit d’entreprise peut-il s’apprendre ou est-ce un talent inné qui peut, au mieux, être perfectionné?

“Pour devenir entrepreneur, il faut posséder un cocktail de plusieurs compétences. Certaines peuvent être acquises via des cours, des formations ou des parcours d’apprentissage. Je pense par exemple aux techniques de vente, à la comptabilité et aux finances. Mais les entrepreneurs doivent également détenir certaines qualités personnelles qui ne s’apprennent pas sur les bancs de l’école ou de l’université et qui peuvent, en effet, être améliorées. Un chef d’entreprise doit notamment faire preuve de persévérance, de résilience et de courage, car il devra inévitablement faire face à des obstacles. La créativité est une autre compétence incontournable: tout le monde est naturellement créatif mais pas dans la même mesure. Cette créativité peut être stimulée ou, à l’inverse, tempérée, car la créativité devient un piège si elle ne s’accompagne pas de la capacité à prioriser. Vouloir réaliser trop d’idées simultanément peut s’avérer contre-productif.”

Quel est le b.a.-ba pour bien démarrer?

“Tout commence par la passion ou l’amour pour un produit, un service ou un domaine d’activité. De là naissent l’ambition, la foi et la capacité de développer une offre. Ensuite, il faut que le marché soit demandeur de ce produit ou service, car la passion à elle seule ne permet pas de survivre financièrement. Si vous pouvez traduire tous ces éléments – passion, ambition, offre et demande du marché – dans un modèle d’exploitation, ce sera un bon début.”

Comment savoir si je suis un entrepreneur-né?

“Un moyen de le savoir est de se lancer comme indépendant complémentaire. Ainsi, vous découvrirez si vous disposez des talents nécessaires, sans courir trop de risques au plan financier. Mais cela peut aussi être un écueil, étant donné que vous ne pouvez pas consacrer tout votre temps au développement de votre idée et que votre entreprise se développera lentement. Le danger est que vous finissiez par considérer cette activité comme un hobby ou que vous la laissiez tomber parce que vous estimez que votre attention, votre temps et votre énergie sont trop dispersés. Parfois, il faut oser franchir le pas et suivre son intuition.”

Et ensuite? Comment faire en sorte que votre entreprise grandisse et prospère?

“L’entrepreneuriat est un voyage au cours duquel vous devez en permanence analyser votre modèle d’exploitation et l’ajuster si nécessaire. Car dans notre monde en évolution rapide, un produit ou service qui fonctionne parfaitement aujourd’hui peut être moins demandé demain, voire disparaître totalement. Il est indispensable de suivre de près l’évolution du contexte et les changements de comportement des clients, et de réagir de façon flexible. Par ailleurs, la visibilité est capitale: vous devez rester constamment présent dans l’esprit de votre public-cible. C’est possible grâce à des techniques de marketing online et offline. Les clients satisfaits sont vos meilleurs ambassadeurs via le bouche-à-oreille.”

Avez-vous un dernier conseil?

“L’envie de devenir entrepreneur vous démange? Lancez-vous! Ce n’est pas un hasard si vous ressentez cela. Osez franchir le pas mais ne le faites pas sans préparation ou de manière irréfléchie. Entourez-vous de personnes capables de vous conseiller ou avec lesquelles vous pouvez collaborer dans des domaines qui vous sont moins familiers. Je suis pleinement convaincue que de nombreux entrepreneurs se jetteront à l’eau dans notre pays au cours des prochaines années. Avec la montée en puissance de l’intelligence artificielle et de la robotisation, beaucoup de nos concitoyens devront bientôt se trouver une autre vocation. L’entrepreneuriat peut être une nouvelle voie professionnelle.”

Articles connexes