Motiver en période de crise: que faire quand les objectifs sont inatteignables?

Auteur: Partena Professional (HR Service Provider)
Temps de lecture: 3min

De nombreux chefs d’entreprise s’arrachent les cheveux: comment faire en sorte que leurs collaborateurs continuent à donner le meilleur d’eux-mêmes quand aucun de leurs objectifs ne semble encore réaliste?

L’expert en motivation Kevin Taelman (Impetus Academy, UGent) connaît la réponse. Et non, elle ne nécessite pas de système de bonus coûteux et complexe.

“C’est le moment de changer d’approche et de motiver ses collaborateurs de manière durable.”

Kevin Taelman, expert en motivation chez Impetus Academy

Il est déjà acquis que l’année 2020 entrera dans les annales. Alors que le ciel était encore au beau fixe en janvier et février, l’arrivée du coronavirus en mars a subitement changé la donne. Du jour au lendemain, les objectifs que les entreprises avaient définis avec leurs collaborateurs ont été remisés au placard.

“Comment procéder désormais?”, se sont demandé les dirigeants d’entreprise. Chez Impetus Academy, une spin-off de l’université de Gand qui aide les entreprises et établissements d’enseignement dans le développement de cultures plus motivantes, le téléphone des experts en motivation Kevin Taelman, Maarten Vansteenkiste et Nathalie Aelterman a chauffé ces derniers mois.

Orientation

“Après le premier confinement, tout le monde ou presque a perdu le nord”, se souvient Kevin Taelman. “Le cadre avait disparu, les travailleurs ne pouvaient plus se raccrocher à rien. Heureusement, une partie des employeurs ont rapidement relevé la tête. Ils ont communiqué et donné des instructions claires, ce qui a ramené un certain calme au milieu du chaos. Exactement ce dont on a besoin dans une crise grave.”

Six mois plus tard, Kevin Taelman estime qu’il est temps de se tourner vers le futur et de définir de nouveaux objectifs. “Même quand l’incertitude persiste, il est important de fixer des objectifs pour donner une orientation aux travailleurs.”

Méthode dépassée

Afin de dessiner des objectifs réellement motivants, l’expert conseille d’impliquer les collaborateurs dans le processus. “Et dans ce domaine, la crise offre une chance immense aux employeurs. C’est le moment de changer d’approche et de motiver ses collaborateurs de manière durable! De nombreux employeurs ont élaboré des systèmes de bonus complexes pour inciter leurs collaborateurs à donner le maximum. En réalité, cette méthode est dépassée.”

“En faisant miroiter un bonus aux travailleurs, ils obtiendront tout au plus un surcroît de motivation temporaire. Pour faire travailler ses collaborateurs avec envie sur le long terme, il est préférable de rechercher des objectifs qui font sens à leurs yeux et qui correspondent à leurs centres d’intérêt. C’est possible en leur donnant voix au chapitre et en accroissant leur autonomie.”

Décider ensemble

Selon l’expert en motivation, la première étape consiste à écouter, à demander à ses salariés comment ils ont ressenti la crise et ce qu’elle leur a appris. Ensuite seulement, les chefs d’entreprise pourront entamer des discussions sur l’avenir.

Qu’est-ce qui rend les objectifs réellement inatteignables? Que seraient des objectifs réalistes selon les collaborateurs? Que peuvent faire l’entreprise et ses dirigeants pour soutenir ces derniers? En fin de compte, les employeurs et les travailleurs formuleront ainsi, ensemble, de nouveaux objectifs.

“Et ces travailleurs seront davantage motivés parce qu’ils auront eu l’occasion de participer au processus de décision”, conclut Kevin Taelman.