L’IA appliquée aux ressources humaines: “Les réseaux neuronaux peuvent accroître l’efficacité des processus RH”

Auteur: Partena Professional (HR Service Provider)
Temps de lecture: 4min

“On peut extraire des données des dizaines d’e-mails que nous envoyons chaque jour. Cela peut sembler incroyable mais il est parfaitement possible de tirer de ces textes des traits de personnalité pertinents.”

 

Bernie Caessens, psychologue et Managing Partner de Resolved

 

Utiliser l'intelligence artificielle dans les processus de ressources humaines? L'idée semble moins farfelue depuis qu'il est possible de former un réseau neuronal artificiel afin de cartographier l'aptitude psychologique et l'enthousiasme des employés.

Pourquoi ne pas remplacer le jugement d'un responsable des ressources humaines par l'intelligence artificielle, sachant qu'un réseau neuronal artificiel peut traiter les processus RH plus rapidement et plus précisément?

C'est fort de ce postulat que le psychologue expérimental Bernie Caessens a fondé Resolved voici quelques années. Une entreprise dont la mission est de faire gagner les processus RH en intelligence et en agilité. Au cœur de son approche, on retrouve des données. Beaucoup, beaucoup de données. Et des données fiables.

“Elles sont disponibles en quantités de plus en plus grandes, car presque toutes les entreprises appliquent une forme ou une autre de test automatisé dans leurs procédures de recrutement, qu’il s’agisse d’une évaluation, de tests psychologiques, etc.”, avance Bernie Caessens. “Si l'on combine ces données à la puissance informatique actuelle, on se rapproche de l'intelligence humaine.”

Performances

“Supposons que vous ayez un certain nombre de candidats qui, en théorie, ont tous le parcours et le profil idéaux. Comment choisir le candidat le plus approprié?”

Resolved développe des modèles pour établir le lien entre les ressources humaines et la gestion stratégique des entreprises. Pour ce faire, elle délaisse les outils de gestion classique des compétences, adoptés par les responsables RH depuis des décennies, au profit d’une exploitation en profondeur des données.

“Notre approche est radicalement différente”, assure Bernie Caessens. “Lorsqu'une personne est recrutée, nous mesurons des variables psychologiques telles que la capacité de raisonnement et la personnalité. Dans la phase suivante, nous nous basons sur les performances de terrain. Puis nous tentons d'établir un lien statistique entre les variables psychologiques et ce résultat. Est-il vrai qu'une personne très extravertie se révèle être un meilleur vendeur? On peut également extraire des données des dizaines d’e-mails que nous envoyons chaque jour. Cela peut sembler incroyable mais il est parfaitement possible de tirer de ces textes des traits de personnalité pertinents.”

Prévisions

Dans les grandes institutions comme l'Union européenne, de nombreux recruteurs ne font guère autre chose, toute la journée, que de scanner des CV. Cela représente un poste de coûts considérable. “Si un réseau neuronal artificiel réalisait cette tâche avec la même précision, on économiserait beaucoup d'argent”, estime Bernie Caessens.

“Une fois que vous disposez d'un tel modèle, vous pouvez l'utiliser pour établir des prévisions. Il suffit d’intégrer les variables d'un nouvel employé dans le modèle. Comme nous connaissons l'impact des variables sur la production, nous pouvons mesurer la probabilité que cette personne dépasse la production attendue. Le responsable RH obtient de cette façon un bon aperçu du potentiel d'une personne.”

Date de validité

Le temps, en la matière, est un facteur important, prévient Bernie Caessens. “L'homme est un système complexe. Il évolue, autoapprend et se corrige. Son comportement est non linéaire, ce qui signifie que la date de validité des prédictions et des mesures est relativement limitée.”

Autrement dit, il faut veiller à ne pas mettre les gens dans des cases, conclut le psychologue. “Mais si vous vous prêtez correctement à l'exercice, vous pouvez prévoir quel poste convient le mieux à une personne au sein de votre entreprise, dans un contexte existant et en fonction de ses compétences actuelles.”

Articles connexes