L’équilibre vie privée-vie professionnelle, qu’est-ce c’est ?

Auteur: Partena Professional (Julie - Coach RH)
Temps de lecture: 4min

Comment expliquer qu’un surcroît de travail entraîne un regain d’énergie chez les uns et un burn-out chez les autres ? Comment expliquer que seuls 42 % des Belges se disent « satisfaits » de leur équilibre vie privée-vie professionnelle ? À l’heure actuelle, 63 % d’entre nous répondent à des appels téléphoniques ou à des e-mails en dehors des heures de bureau*. Est-on en train d’effacer la frontière séparant vie privée et vie professionnelle ? Ou cette frontière est-elle inexistante ?

Comment jongler avec tous les aspects de votre vie ?

Être performant au travail. Rénover votre maison. Manger sain. Faire du sport. Être disponible pour votre famille et vos proches. Voyager. Cultiver votre vie sociale. Cultiver votre relation de couple. Lancer votre propre entreprise. Vous mettre à la cuisine vegan. Ne rater aucun événement du boulot. Et... prendre soin de votre équilibre vie privée-vie professionnelle. Mais comment le trouver ?

L’équilibre vie professionnelle-vie privée, un mythe qui a la peau dure.

« Atteindre l’équilibre » n’est pas un objectif en soi, une mission que l’on remplit en cochant 7 cases d’une check-list. C’est le résultat d’un exercice quotidien : l’équilibrage (ou la jonglerie). Cela se travaille chaque jour. Et c’est plus facile certains jours que d’autres. La bonne nouvelle ? C’est en forgeant qu’on devient forgeron.

Vous avez fait votre choix ?

Quand on y réfléchit à deux fois, il paraît évident que la « vie privée » et la « vie professionnelle » s’entremêlent dans notre quotidien. Le travail est une composante importante de la vie, qui est elle-même un enchaînement de moments reliés par un ensemble de décisions (le bon candidat pour le bon poste) que nous devrons assumer en y consacrant plus ou moins de temps de notre quotidien.

Pour l’un, ce sera de devenir CEO de la SNCB. Pour l’autre, ça sera de faire le tour du monde et de rénover une ferme. Entre ces deux extrêmes, on trouve une multitude d’autres petites décisions comme le choix de faire du sport régulièrement, de prendre soin de sa moitié, de lire une histoire à ses enfants, de cultiver son potager, etc. Des choix tout aussi admirables et merveilleux les uns que les autres. Enfin, tant que cette jonglerie vous amuse.

Réduire sa to-do list, la solution pour lutter contre le stress ?

Est-ce que less is more ? Tout dépend de ce que vous entendez par « more ». Vous considérez le changement comme une richesse et vous gérez parfaitement les imperfections de la vie ? Est-ce vraiment grave de laisser tomber un point de votre liste de temps à autre ? Ou rêvez-vous de devenir un expert zélé et perfectionniste capable de mener à bien les mêmes tâches du matin au soir chaque jour de sa carrière ?

Naturellement, vous ne pourrez jamais atteindre les résultats d’un athlète olympique visant l’or pour la nage papillon en vous entraînant avec votre petit club de natation du dimanche. Rappelez-vous : c’est en forgeant qu’on devient forgeron. Autre petit rappel : les journées ne font que 24 heures. L’essentiel est donc de savoir ce que vous voulez en faire. À qui et à quoi allez-vous consacrer ce temps précieux ? Qu’est-ce qui vous donne de l’énergie ? Quel est votre talent ?

Envie d’en savoir plus ?

  • 27 % des travailleurs satisfaits de leur équilibre vie privée-vie professionnelle disent ressentir du stress, contre 53 % des travailleurs insatisfaits de leur équilibre vie privée-vie professionnelle*. Résultat : plus vous êtes satisfait de votre équilibre vie privée-vie professionnelle, moins vous ressentez de stress. Trop de stress ? Canalisez-le facilement grâce à ces quelques conseils.
  • Cette étude révèle que l’implication (art efficacité équipe) et la motivation (article motivation) sont essentielles : 72 % des travailleurs belges se disent satisfaits de leur équilibre vie privée-vie professionnelle. Plus vous êtes satisfait de votre équilibre vie privée-vie professionnelle, plus vous serez impliqué au travail. En cas de déséquilibre entre vie privée et vie professionnelle, seuls 19 % des travailleurs belges se disent impliqués dans leur travail*.
  • Le télétravail (art. télétravail) peut contribuer à réduire le stress
  • Faites un break de temps à autre (les pauses sont nécessaires à un travail efficace).
  • Vous connaissez-vous vraiment ? Que souhaitez-vous réellement ? Qu’est-ce qui vous donne de l’énergie ? (burn-out)

Vous connaissez-vous vraiment ? Quels sont vos talents ? De quoi avez-vous besoin dans votre vie professionnelle pour avoir goût au travail et être performant ? /Connaissez-vous vraiment votre équipe ? Quels sont les talents de chacun de vos collaborateurs ? De quoi vos collaborateurs ont-ils besoin pour avoir goût au travail et être performants ?

*Ces conclusions proviennent de Listen, bureau d’étude indépendant.

Articles connexes