L’écoute continue renforce notre politique du personnel

Auteur: Partena Professional (HR Service Provider)
Temps de lecture: 4min

Interroger les travailleurs sur leur engagement et associer des actions aux résultats obtenus: l’expert en agriculture et horticulture Arvesta, propriétaire notamment de la chaîne de magasins Aveve, le fait depuis le début de la pandémie. “Nous voulons encore étendre ce système au cours des années à venir”, assure Jan Houben, Talent Manager.

Arvesta a mis en place son système d’écoute continue (continuous listening) au début de la pandémie. Désormais, l’entreprise est notamment à même de mesurer et détecter l’engagement, la résilience mentale et les préoccupations professionnelles de ses plus de 2.000 collaborateurs.

Auparavant, Arvesta menait une vaste enquête sur l’engagement de ses collaborateurs une fois tous les deux ans en moyenne. Or, rédiger le questionnaire, le compléter et traiter les réponses prenait énormément de temps à tout le monde.

Questions spécifiques

“Nous avons une population de collaborateurs très variée: employés de magasin, opérateurs et magasiniers sans ordinateur ni adresse e-mail, collaborateurs de bureau, techniciens, informaticiens, représentants et mêmes chauffeurs”, détaille Jan Houben, Talent Manager chez Arvesta. “Aujourd’hui, nous menons deux fois par an une très courte enquête à laquelle nos collaborateurs peuvent répondre en cinq minutes en moyenne.”

On y trouve des questions comme: pouvez-vous vous adresser sans hésiter à votre supérieur quand vous avez un problème? Collaborez-vous aisément avec des collègues d’autres équipes? Vous sentez-vous inspiré par la vision d’avenir de votre employeur?

Actions ciblées

Les mêmes questions étant posées dans chaque enquête, Arvesta peut mesurer et suivre les évolutions de certaines préoccupations de ses collaborateurs et les actions qui y sont associées. Les enquêtes précédentes ont ainsi révélé que l’organisation devait continuer à investir lourdement dans la croissance et le développement. “C’est en partie en raison de ce constat que nos collaborateurs ont dorénavant accès à un assortiment de formations encore plus vaste et encore plus hybride par le biais de notre Arvesta Academy, avec des programmes d’apprentissage numérique concernant par exemple le télétravail efficace, la résilience et l’assertivité”, note Jan Houben.

Du côté des formations sur mesure, les managers peuvent suivre des programmes de coaching à distance, avec une attention spécifique pour la communication et le leadership fondé sur les résultats et non le temps de travail. Des programmes d’apprentissage spécifiques sont par ailleurs disponibles pour les jeunes diplômés. Enfin, l’organisation a encore accru ses investissements dans les interactions et entretiens entre managers et collaborateurs. “Le manager devient un coach avec qui les collaborateurs peuvent discuter de sujets comme leur fonctionnement général, leur bien-être, leur développement et leurs ambitions de carrière.”

Qualité et quantité

À moyen terme, Arvesta ambitionne d’encore doper la fréquence des enquêtes: d’abord une fois par trimestre, puis peut-être tous les deux mois, voire chaque mois. “Nous procéderons évidemment par étapes”, souligne Jan Houben. Il faut en effet s’assurer d’atteindre la totalité des travailleurs. “De plus, les résultats de l’enquête ne sont pas un objectif en soi mais un moyen de discuter de l’engagement en équipe et de définir des actions.”

Cette année, outre l’augmentation de la fréquence des enquêtes, Arvesta veut surtout accroître le taux de participation et faire en sorte que les équipes utilisent les résultats de ces enquêtes de manière plus ciblée pour définir des actions. “Nous faisons ainsi rimer qualité et quantité”, conclut Jan Houben.

Articles connexes