Confinement. Mens sana in corporate sano

Auteur: Julie, coach HR (Partena Professional)
Temps de lecture: 8min

La productivité de votre entreprise est directement liée à la santé de vos collaborateurs. Comment pouvez-vous conseiller votre personnel en matière de santé ? Comment faire pour que votre équipe reste motivée et en forme ?

Proposez une culture d’entreprise saine

Pouvez-vous demander à vos collaborateurs de se maintenir en forme et en bonne santé ? Certains d’entre eux considèrent que les questions de santé relèvent de la sphère privée et ne font pas partie d’un ensemble plus vaste. Mais tout dépend de la taille de votre entreprise et de la relation que vous entretenez avec les membres de votre personnel.

Vous ne pouvez rien imposer, bien sûr. Il vous est toutefois loisible de privilégier une culture d'entreprise saine : inspirer votre équipe, montrer l'exemple et lui expliquer que la santé est un enjeu ‘win-win’ tant pour l'employeur que pour le collaborateur...

En effet, une équipe motivée et en bonne santé, c’est une équipe qui évolue dans une entreprise saine, qui dégage suffisamment de revenus pour payer vos salariés. Tout comme vous préférez sans aucun doute avoir dans votre entreprise des travailleurs en bonne santé et motivés, vos travailleurs eux aussi préfèrent travailler dans une société saine et attrayante, où il fait bon travailler (parce qu’ils sont motivés et qu’ils s’y sentent écoutés et reliés) et où il y a suffisamment de travail (parce que tout le monde veut collaborer).

Si votre entreprise tourne bien, votre personnel en recueillera les fruits. Célébrer la bonne santé de son personnel, c’est également possible en période de confinement.

La santé de votre corps pendant le confinement

1. Incitez au mouvement

Le confinement chez soi permet davantage de limiter la sédentarité qu’au bureau.

Encouragez votre équipe :

  • à assister à la réunion journalière debout, devant une armoire dans le hall, près de l’îlot central ou derrière le comptoir de la cuisine
  • à se lever toutes les demi-heures pour boire de l’eau 
  • à téléphoner en marchant

2.Faites du sport virtuel, ensemble

Au Japon, les entreprises commencent la journée par une séance collective de tai-chi au travail. L’idée d’intégrer une activité physique non pas avant mais pendant le travail est inspirée de la philosophie kaizen, fondée sur l’amélioration continue. Elle fut l’une des stratégies d’amélioration japonaises mises en œuvre pour relancer l’économie japonaise après la Seconde Guerre mondiale. Le tai-chi s’adresse à tous, jeunes et moins jeunes, et fait du bien au corps et à l’âme. Une idée pour démarrer votre réunion de travail ?

Votre équipe a contracté le microbe de la course à pied ? Organisez une petite compétition et proposez à chacun d’effectuer un jogging à son rythme durant la pause déjeuner ou en soirée. Suivez les exploits des uns et des autres virtuellement et enregistrez les résultats de l’équipe sur Strava. Attribuez un prix aux trois premiers, qu’ils recevront après le confinement. Vous pouvez également opter pour la marche ou le vélo, bien sûr.

3. Vous faites habituellement du sport ensemble ?

Dans ce cas, la distance physique de 1,5 mètre n’est pas suffisante. Attention au slipstream ! « Si un joggeur expire ou tousse pendant une course, des gouttelettes restent en suspension dans l’air après son passage. Et la personne qui court juste derrière elle, dans ce qu’on appelle le ‘slipstream’, traverse ce nuage de gouttelettes », explique Bert Blocken, professeur d’aérodynamique à la KUL et à l’université d’Eindhoven. Sur la base de ses recherches, Bert Blocken recommande aux promeneurs de respecter au moins quatre à cinq mètres de distance entre eux, dix mètres aux joggeurs et aux cyclotouristes et certainement vingt mètres aux coureurs cyclistes aguerris.

4. Respectez les pauses déjeuner, pour une bonne digestion

Pas question bien sûr de vous mêler de ce que vos collaborateurs mangent le midi. Mais vous pouvez influencer leur manière de prendre leur pause déjeuner. Respectez ces moments.

Et les urgences direz-vous ? Certes, elles sont inévitables, mais dans ce cas, accordez à votre équipe un autre moment, loin des écrans, afin qu’ils puissent se restaurer correctement, digérer et se détendre.

La santé de votre esprit pendant le confinement

Bien s’alimenter et bouger en suffisance, c’est déjà une bonne chose. Mais que pouvez-vous faire d’autre ?

5. Consommez les infos avec modération

Vous suivez évidemment l’actualité et vous êtes à la recherche de sources d’information objectives. En ces temps incertains où les mesures changent périodiquement, des informations objectives rassurent. Mais gare à la surdose d’informations, surtout si elles sont mauvaises. L’esprit aura tendance à s’emballer et votre productivité s’en ressentira. Rappelez-vous que tout cela est temporaire. Il y aura un après-confinement.

6. Commencez la journée par une séance anti-stress : pleine conscience, do-in ou méditation

La citation latine ‘Mens sana in corpore sano’ signifie ‘Un esprit sain dans un corps sain’ ; elle est extraite d’un poème du poète romain Juvénale. Mais la phrase complète est ‘Orandum est ut sit mens sana in corpore sano’, c’est-à-dire ‘Il faut prier pour avoir un esprit sain dans un corps sain’.

Démarrez votre journée dans la sérénité par un moment de pleine conscience, do-in ou de méditation. Vous n’êtes pas tenté ? Certains n’y voient en effet aucun intérêt. Essayez et voyez si vous vous sentez bien ou mieux après. Le moment est idéal, il y a moins de bruit et d’agitation. Et si ça n’aide pas, ça ne peut pas faire de mal.

7.  Des enfants qui perturbent le calme et votre travail ?

C’est un défi supplémentaire en effet. Faites en sorte de rester calme et vous constaterez que vos enfants le seront aussi. Accordez-vous périodiquement un moment pour vous et quittez mentalement l’arène familiale. Fermez la porte de la salle de bain et prenez un bon bain, un bon bain de pied avec quelques gouttes d'huiles essentielles de lavande ou offrez-vous du temps au téléphone avec vos amis. Et n’oubliez pas : planifiez vos heures de travail en concertation avec votre partenaire. Consultez nos conseils à l’intention des travailleurs confinés à la maison avec leurs enfants.

8. "There is no health without mental health”

Telle est la recommandation de l’OMS. Etre bien dans sa peau, c’est important pour chacun de nous. Etre bien dans sa tête permet de déployer ses talents, de faire face au stress quotidien et aux événements marquants de notre vie, d’être productif et d’apporter davantage à la communauté (OMS). Bref, c’est le portrait du travailleur idéal. Chaque travailleur est bien sûr responsable de son bonheur. Mais ce que vous pouvez faire, c’est maintenir leur satisfaction à un niveau élevé.

9. Personne de confiance

Un membre de votre équipe ne sent pas bien ? Faites intervenir une personne de confiance.

10. Prenez la barre

Ce qui est bon pour votre équipe est également bon pour vous. Vous ne pouvez pas exiger de votre équipe ce que vous n’exigez pas de vous-même. A vous, en tant que dirigeant d’entreprise ou chef d’équipe, de donner le bon exemple (en arrêtant de fumer, en faisant de l’exercice pendant votre journée de travail, en faisant plus de sport, en proposant des repas sains, en réfléchissant en termes de solutions, en communiquant ouvertement et incitez votre personnel à faire de même. Chacun en tirera des bénéfices.

Articles connexes