Comment sélectionner le candidat idéal ?

Auteur: By Julie de Partena Professional
Temps de lecture: 4min

Vous avez effectué une première sélection sur la base des diplômes et de l’expérience de vos candidats. Mais après ? Comment détecter le candidat parfait pour un poste ? Et pourquoi certains travailleurs affichent de meilleures qualités que les autres ? Deux questions, une seule réponse : l’intelligence émotionnelle.

Outre le QI, votre personnalité dépend également de votre QE : ce terme désigne la manière dont vous gérez vos émotions et celles des autres. Il traduit le regard que vous portez sur le monde/votre attitude face à la vie et votre réaction aux défis que vous rencontrez (dans votre vie professionnelle). Un critère de taille lors de la sélection du candidat idéal.

Il suffit de se poser les questions suivantes : de quel travailleur ne voudriez-vous jamais vous séparer ? Selon vous, quelles caractéristiques/qualités font d’un employé un travailleur exceptionnel ?

Testé et approuvé. Je partage avec vous mon aide-mémoire du candidat idéal :

De la passion

Le candidat idéal et l’employé de qualité travaillent avec plaisir. Ils ne sont pas du genre à dire « ce n’est pas dans mon contrat ». Les employés de qualité effectuent leur travail par conviction ou par passion. Ils ne se considèrent pas trop bien pour réaliser des tâches à première vue sans importance « parce que cela ne correspond pas à leur statut ». Bien souvent, ils sont également curieux et souhaitent apprendre en permanence.

Du courage

Le candidat idéal est suffisamment courageux pour oser remettre l’ordre des choses en question de manière diplomatique et constructive. Là où d’autres travailleurs optent pour le chemin de moindre résistance, courbent l’échine et continuent à travailler en silence, un travailleur de qualité aura le courage nécessaire de débattre du processus de travail. Et pas uniquement auprès de ses collègues, car cette démarche reste bien souvent au stade de la plainte, mais auprès de son responsable, qui lui, pourra changer les choses.

Une écoute impartiale

Le candidat idéal est insensible aux conflits. Tout d’abord, les travailleurs de qualité ne cherchent pas le conflit, car il représente un gaspillage d’énergie considérable. Ensuite, ils ne le fuient pas. Parce que chaque conflit renferme une opportunité d’amélioration. Enfin, ils ne se mêlent pas de la situation et ne prennent aucun parti. Parce qu’en général, les deux parties ont raison. Chacune d’elles a sa vérité. L’objectif est de trouver la vérité qui se cache « entre les deux camps ». Une tâche impossible à réaliser sans une capacité à écouter sans juger.

De l’honnêteté

Les travailleurs de qualité sont honnêtes envers eux-mêmes. Ils sont fiers de leurs accomplissements et ne s’en cachent pas. Et à juste titre : à tout seigneur, tout honneur. Ils admettent tout aussi facilement leurs erreurs et adoptent un comportement correct envers leurs collègues et leurs supérieurs en cas de problème. Une attitude qui inspire la confiance.

De la concentration

Le candidat idéal ne se laisse pas facilement distraire. Les travailleurs de qualité se concentrent sur leur travail. Comme on le dit aux futurs pilotes d’avion durant leur formation : « Vous devez garder les manettes même lorsque ça se complique. »

Des études menées à la suite d’accidents d’avion ont montré que la situation tourne systématiquement à la catastrophe lorsque le pilote se focalise sur l’analyse du problème et non sur sa solution. Le pilote se plonge totalement dans le problème au lieu de maintenir l’appareil dans les airs.

Qu’il s’agisse de conditions météorologiques déplorables ou de situations auxquelles on ne peut rien changer, de passagers ou de collaborateurs désagréables ou de bavardages concernant la nouvelle machine à café... Lorsque cela s’avère nécessaire, les travailleurs de qualité sont capables de distinguer l’essentiel de l’accessoire et de se concentrer sur leur travail.

De la positivité

Les travailleurs de qualité sont pleins d’espoir et se comportent de manière responsable. Ils ne sont pas du genre à dire « ce n’est pas ma faute ». Vous remarquez souvent les mêmes erreurs au sein d’une équipe ? Ou chez un même membre du personnel ? Ce n’est pas « entièrement la faute » du collègue en question (c’est précisément un peu trop facile et admettez-le assez enfantin).

Le candidat idéal adopte une attitude positive et contribue à la mise en place de solutions constructives : une formation pour parer au changement de son descriptif de fonction, un employé supplémentaire pour résoudre un manque de temps ou encore la création d’un processus de travail plus efficace. Parce que la solidité d’une chaîne dépend de son maillon le plus faible. Après tout, toute votre équipe veut être fière du travail qu’elle accomplit.

Selon vous, qu’est-ce qu’un travailleur de qualité ? Comment repérer le candidat parfait pour un poste ?

Dites-moi tout.