Chaleur excessive : les travailleurs peuvent-ils venir en short au travail ?

Auteur: Partena Professional
Temps de lecture: 4min

Lorsque la température extérieure devient trop importante, elle peut engendrer des désagréments sur le lieu de travail. Pour les collègues féminines, la garde-robe offre souvent des alternatives vestimentaires plus légères. Mais qu’en est-il pour les hommes ? Ont-ils le droit de se rendre en short au travail ? Et quelles sont les obligations de l’employeur si il fait trop chaud ?

Les températures grimpent… Les travailleurs ont-ils le droit de venir en short au travail ?

En fonction du secteur dans lequel on travaille, une tenue vestimentaire peut être imposée pour des questions de sécurité ou d’hygiène, par exemple. Ce type de code vestimentaire devra alors être clairement réglé dans une convention collective de travail.

Cependant, les employeurs ont le droit d’imposer un certain « dress code » selon la fonction exercée mais cela devra toujours se faire « sans discrimination et de manière objective ». Ce dernier devra être alors clairement repris dans le règlement de travail de l’entreprise. Dès lors, si le règlement de travail ne stipule pas expressément que les hommes ne peuvent pas porter de short ou qu’ils ne sont pas obligés d’opter pour un certain « dress code », ces derniers auront théoriquement le droit de se rendre en short au travail. Bien sûr, le bon sens sera également toujours de rigueur…

Quand l’employeur doit-il prendre des mesures ?

Lorsqu’il fait trop chaud au travail, les travailleurs ont droit à un certain nombre de mesures de protection. Les ouvriers qui travaillent dans des petites entreprises ne sont pas toujours au courant de ce droit.

Les règles relatives au travail en cas de températures élevées sont fixées par le titre 1er relatif aux ambiances thermiques du livre V du code du bien-être au travail. Les valeurs d’action d’exposition à la chaleur sont fixées à partir de l’indice WBGT en fonction de la charge physique de travail:

Charge physique de travail

Indice WBGT max.

Légère ou très légère

29°C

Moyenne

26°C

Lourde

22°C

Très lourde

18°C

La valeur de l’indice WBGT peut être, soit directement mesurée, soit calculée à partir des valeurs des paramètres climatiques de la température de l’air, de l’humidité de l’air, de la vitesse de l’air et du rayonnement thermique (pour plus d’informations sur l’indice WBGT : http://www.emploi.belgique.be rubriques « Bien-être au travail/Facteurs d’environnement et agents physiques/Ambiances thermiques »).

Quelles sont les mesures à prendre ?

En cas de dépassement d’origine climatique des valeurs précitées, l’employeur est tenu de prendre certaines mesures. Il s’agit de :

  • mettre à disposition des travailleurs exposés à un rayonnement solaire direct des moyens de protection individuels ou collectifs ;
  • prendre les dispositions utiles pour faire assurer la distribution de boissons rafraîchissantes appropriées, sans frais pour les travailleurs, conformément à l’avis donné à cet égard par le conseiller en prévention-médecin du travail ;
  • installer dans les locaux de travail des dispositifs de ventilation artificielle et ce, dans un délai de 48 heures prenant cours au moment de la constatation de l’état de nuisance.

Si, passé ce délai et malgré la mise en place de telles mesures, l’état de nuisance persiste, l’employeur est tenu d’instaurer un régime de travail qui alterne temps de présence au poste de travail et de temps de pause.

Pour plus d’informations à ce sujet, n’hésitez pas à contacter votre service externe pour la prévention et la protection au travail.

Articles connexes