C’est le retour au travail dans votre entreprise ?

Auteur: Julie, coach HR (Partena Professional)
Temps de lecture: 7min

Comment rendre votre lieu de travail exempt de coronavirus ? Si le nombre de contaminations est en recul, la lutte contre la maladie n’est pas encore gagnée. Les travailleurs sont de plus en plus nombreux à revenir sur leur lieu de travail et les possibilités de voyages ont été élargies. Il est dès lors plus que jamais important de respecter les mesures de sécurité et de limiter le risque de contamination ou d’une deuxième vague.

Comment l’organiser au mieux en votre qualité d’employeur ou de supérieur hiérarchique ?

(Se) protéger? Respectez les différences personnelles

Un travailleur n’est pas l’autre. Respectez la distance de 1,50 m, mais également le niveau de protection que chacun a défini pour lui-même. Ainsi, certains présentent le coude pour les salutations. D’autres n’y répondent pas oralement (pour prévenir le risque de postillons) et préfèrent rester à une distance de 3 m de toutes les personnes dans leur entourage. Et on en connaît qui paniquent lorsqu’ils ont touché le bouton de la photocopieuse ou de la machine à café après avoir oublié de le désinfecter au préalable.  

Donner votre appréciation sur ces pratiques personnelles n’y changera rien. La seule chose qui importe est que chacun se sente en sécurité au travail. Et on y arrive très bien moyennant quelques interventions pratiques et l’adoption d’un nouveau comportement. Nous vous présentons ici de nouvelles idées qui pourraient vous inspirer et quelques règles standard que nous devons (vraiment !) tous respecter. Considérez ces dernières comme la nouvelle étiquette professionnelle. Fournir votre équipe en masques, savon et gel pour les mains en fait partie.

Consignes de prévention en pratique : générales et sectorielles

Vous trouverez toutes les consignes sur le site web du gouvernement. Il existe un guide général et un guide par secteur. Parce qu’un salon de coiffure fonctionne différemment qu’un bureau d’architectes.

Concluez des accords avec votre équipe

Discutez de vos attentes sur le plan de l’hygiène et du respect des consignes pendant les réunions, la pause de midi, le changement d’équipe, les visites chez le client, les formations, etc.

-   Quels contacts physiques sont encore autorisés ? Lesquels ne le sont pas ?

-   Dans quelles conditions peut-on encore tenir une réunion ?

-   Quelles sont les règles pour les événements que nous organisons nous-mêmes ?

-   Quelles sont les possibilités permettant d’éviter les déplacements ou les contacts physiques ?

-   Dans quelles circonstances les collaborateurs doivent-ils vous informer de leur état de santé ? Et quand sont-ils tenus de rester à la maison ?

Vous trouverez ici des posters informatifs qui vous aideront dans votre communication.

Ne plus se donner la main, mais se les laver             

Une règle est maintenue : se laver les mains, c’est le premier acte à poser en entrant dans le bureau d’un collègue. Une question d’hygiène élémentaire. Mais de simple courtoisie aussi à l’égard de toutes les personnes avec lesquelles vous collaborez. La nouvelle forme de salutation, en quelque sorte.

Télétravail

« Le travail à domicile reste recommandé dans l’ensemble des entreprises et services pour tous les membres du personnel dont la fonction s’y prête. Par ailleurs, ces organisations sont tenues, dans la mesure du possible, d’appliquer les règles de distanciation sociale », souligne le gouvernement.

Le télétravail était déjà la norme pour prévenir la propagation du virus. À présent que nous pouvons à nouveau rencontrer plus de personnes, il est somme toute logique de (se) poser les questions suivantes :

Pour faire le point dans votre équipe :

-   Parmi les collaborateurs qui voyageront à l’étranger (pour le travail ou le plaisir, et y entreront en contact avec de très nombreuses personnes), quelles sont celles qui travailleront ensuite au minimum deux semaines à la maison ?

-   Quels sont les collaborateurs dont le conjoint est (peut-être) contaminé qui peuvent travailler chez eux ?

-   Si le télétravail n’est pas possible sur le plan organisationnel, porterez-vous un masque jusqu’à ce que la période d’incubation soit passée ?

Avec un masque? Avec surtout du bon sens

Vous devez absolument revenir sur le lieu de travail après avoir voyagé ? Vous n’avez pas le coronavirus, mais une toux gênante ? Dans ce cas également, porter un masque est la chose à faire. Vous pouvez très bien ne pas présenter les symptômes du coronavirus et le transmettre sans le savoir. Un masque dans les espaces publics intérieurs est efficace, pourvu qu’il soit porté correctement. 

Maintenant que le port du masque s’est imposé, certains font montre d’un certain relâchement (pour ne pas dire indiscipline) en le laissant pendre autour du cou ou sous le nez. Cela ou rien… Voyez ici comment le porter correctement et tester son degré de protection. Veillez aussi, lorsque vous détachez le masque, par exemple pour boire quelque chose (ce qui peut vous amener à mettre les doigts sur vos lèvres), à bien vous laver les mains ensuite, en tout cas avant de toucher l’écran de votre collaborateur ou la poignée de porte. Ce réflexe n’est pas facile à acquérir. Mais on y arrive.

Éviter les gestes tactiles? Investissez dans la technologie

Nous les multiplions durant la journée : nous touchons les poignées de porte, les rampes, les boutons d’ascenseur, les interrupteurs, les poignées d’armoires et de tiroirs, les robinets de lavabo, les boutons d’appareils et de machines… Examinez les possibilités de substituer ces actions par des gestes sans contact ou avec le coude.

Dès à présent :

-   Ne prenez pas l’ascenseur, mais l’escalier sans toucher la rampe.

-   Ouvrez les armoires et les portes. Les réunions ou les appels téléphoniques se font de préférence à l’extérieur afin de ne pas déranger les autres.

-   Transférez le numéro du téléphone fixe du bureau vers le GSM personnel. Bien entendu, votre équipe ne reste joignable que pendant les heures de travail.

 Pour très bientôt :

-   Investissez dans votre aménagement intérieur. Avec des capteurs de mouvement pour l’éclairage, le robinet et le hall d’entrée… Ou remplacez les robinets et poignées de porte en acier inoxydable par de la quincaillerie en cuivre antibactérien.

-   Investissez dans l’automatisation. Bring me a développé une réception virtuelle. Avec une « Bell » (sonnette) intelligente et une « Box » pour la livraison sans contact et le retrait dans un distributeur automatique de colis.

Un must : Portes et fenêtres ouvertes. Airco débranché.

On en sous-estime l’importance : assurez une bonne ventilation. Une étude japonaise a montré qu’il n’est pas sain de rester plus de 20 minutes dans des espaces clos d’où des microgouttelettes infectées ne peuvent s’échapper. Consultez ici l’étude complète. Nul ne sait si une personne diffuse de microgouttelettes infectées : laissez donc toujours les portes et fenêtres ouvertes et évitez de travailler dans des espaces fermés là où l’air conditionné est branché au même circuit pour tout le bâtiment.

Investissez dans la santé à long terme

Respecter des mesures préventives pour ne pas tomber malade, c’est bien. Mais ce n’est pas suffisant. Une bonne protection commence par une bonne santé. Ne consacrez donc pas tout votre budget à l’achat de portes et de robinets automatiques, mais envisagez aussi d’investir dans la santé et le bien-être de votre équipe.

Boire suffisamment d’eau renforce le système immunitaire

Il n’est pas toujours facile d’influencer le régime alimentaire des membres de votre équipe. Mais veillez au moins à lui fournir toujours de l’eau (de qualité !). Pour renforcer notre système immunitaire, notre corps doit avoir de l’eau en suffisance. L’eau est nécessaire pour capter les agents pathogènes et les éliminer. À l’inverse, si nous ne buvons pas suffisamment d’eau, les nutriments sains ne seront pas bien transportés. Pour que votre équipe travaille bien, stimulez-la à boire de 1,5 à 2 litres d’eau par jour — et plus encore pour ceux qui font du sport. Le mal de tête, une mauvaise concentration et la faim sont souvent un signe de soif. Un paradoxe qui n’en pas un : le corps cherche par les aliments à obtenir l’hydratation dont il a besoin.  

Teambuilding : allez dans la nature, détendez-vous, bougez, faites du sport.

En cette période, la santé est le thème idéal pour le teambuilding (en petit groupe). Pensez à un atelier sur la cuisine saine, des activités de détente telles qu’un bain de sons, des massages antistress, du yoga aérien ou une randonnée en pleine nature. Faites de la santé un sport.

 

Articles connexes