5,5% des travailleurs ont bénéficié d’une indemnité forfaitaire de télétravail depuis 2019

Auteur: Partena Professional (HR Service Provider)
Temps de lecture: 2min

Bruxelles, le 17 mai 2022 – Les derniers chiffres de Partena Professional montrent une augmentation du nombre de travailleurs ayant perçu une indemnité forfaitaire mensuelle relative au télétravail entre juillet 2019 et avril 2022. Cette indemnité s’élève en moyenne à 67 euros mensuels.

Le secrétariat social Partena Professional a indiqué que le nombre de travailleurs ayant bénéficié d’une indemnité de télétravail a atteint un plafond en février 2022 (4,9%), soit 32 fois les chiffres initiaux prépandémie. À la suite de l’analyse des données de 260.000 travailleurs, Partena Professional observe que 5,5% des travailleurs de son échantillon ont reçu une indemnité entre juillet 2019 et avril 2022. Tandis que le nombre de travailleurs ayant bénéficié d’une indemnité de télétravail avait diminué entre juillet et octobre 2021, celui-ci a de nouveau augmenté lors du premier trimestre 2022. Cependant, seuls 4,8% des travailleurs actifs ont bénéficié de cette indemnité en mars 2022.

Le montant moyen de cette indemnité s’élève quant à lui à 67 euros mensuels nets pour le premier trimestre 2022, un chiffre en diminution face aux 73 euros moyens touchés par les travailleurs entre juillet 2019 et juillet 2021. « L’augmentation du nombre de travailleurs bénéficiant de l’indemnité télétravail est relativement faible en 2022. Le retour progressif au bureau n’empêche cependant pas ce nombre d’augmenter, alors que le montant moyen alloué reste stable » détaille Wim Demey, Customer Intelligence Manager chez Partena Professional.

134,71 euros par mois maximum

Un employeur peut octroyer une indemnité forfaitaire de bureau d’un montant maximal de 134,71 euros par mois (montant indexé au 1er février 2022) aux travailleurs qui effectuent du télétravail de manière structurelle et sur base régulière pendant une partie substantielle de leur temps de travail, c’est-à-dire à raison de l’équivalent d'une journée de travail par semaine (p. ex., une journée de travail complète par semaine, deux demi-journées de travail par semaine ou plusieurs jours comprenant quelques heures prestées pendant le temps normal de travail). Cette évaluation s’effectue sur une base mensuelle.

« Pour rappel, l’indemnité forfaitaire de bureau couvre tous les frais de bureau. Il s'agit de tous les frais qui doivent être engagés couramment pour pouvoir exercer une activité professionnelle de manière normale » conclut Isabelle Caluwaerts, Legal Expert chez Partena Professional.

Les chiffres de ce communiqué de presse sont basés sur une étude réalisée par Partena Professional sur un échantillon représentatif de plus de 260 000 travailleurs en Belgique.  

Articles connexes