2,47% des employés fêteront leur jubilaire cette année, comment les remercier ?

Auteur: Partena Professional (HR Service Provider)
Temps de lecture: 2min

Bruxelles, le 29 juin 2021 – En 2021, 2,47% des employés belges fêteront leurs 20, 25, 30, 35, 40, 45 voire même 50 ans d’ancienneté au sein de leur entreprise, selon des chiffres dévoilés par Partena Professional. Un chiffre non négligeable à l’heure où le monde du travail se résume souvent à réaliser plusieurs carrières le long d’une vie professionnelle. « De plus en plus d’employeurs nous demandent comment remercier leurs employés pour leur longue fidélité. En réalité il existe plusieurs manières de les remercier par un cadeau ou par une prime mais ceux-ci ne peuvent être octroyés comme un avantage net que sous certaines conditions » explique Isabelle Caluwaerts, Legal Expert chez Partena Professional.

En Belgique, près de 3 employés sur 100 fêteront leurs jubilaires au sein de leur entreprise en 2021. Un chiffre encourageant pour les employeurs qui se posent régulièrement la question de savoir comment remercier leurs collaborateurs pour leur fidélité.

Prime, congé, cadeau ? Des règles encore trop méconnues

Pour fêter les 25 et 35 ans d’ancienneté et sous certaines conditions, l’employeur peut accorder au travailleur, à ces deux occasions, un cadeau sans que des cotisations de sécurité sociale ou un précompte professionnel ne doivent être retenus sur celui-ci. Néanmoins, il est important que l’employeur puisse démontrer que le cadeau a été accordé en raison de l’ancienneté acquise de 25 ou 35 ans et non pour une autre raison.

Les primes octroyées ne peuvent pas excéder un certain montant. Après 25 ans de service auprès du même employeur, une prime d’une valeur maximale d’une fois le salaire mensuel brut peut être octroyée au travailleur. Après 35 ans, la prime ne peut excéder deux fois le salaire mensuel brut du travailleur.

« Souvent, les employés privilégient des cadeaux utilisables sur le long-terme, ils placeront donc plus leur préférence sur des jours de congé additionnels. Aussi, cette forme de cadeau est moins soumise à la réglementation que les primes. Il n’existe pas de régime légal général en la matière. Plusieurs commissions paritaires accordent des jours d’ancienneté mais l’employeur est libre d’accorder des jours de congé d’ancienneté en plus de ce qui est déjà prévu au sein de la commission paritaire. La fidélité des employés est de plus en plus appréciée par les employeurs qui sont souvent prêts à s’investir pour les remercier » conclut Isabelle Caluwaerts.

Articles connexes