-12% d’heures de travail prestées en octobre par rapport à 2019

Auteur: Wim Demey (Customer Intelligence Manager)
Temps de lecture: 5min

3,2% d’heures prestées en moins sur les 10 premiers mois de l’année 2020

Bruxelles, le 24 novembre 2020 – En octobre, les heures de travail prestées en Belgique ont diminué de 12% par rapport au mois d’octobre 2019. Un chiffre dû en grande partie aux nouvelles mesures de confinement prises par le gouvernement dans le courant du mois, alors que l’économie était presque revenue à son niveau habituel en septembre. C’est ce qu’indique le dernier Baromètre du secrétariat social Partena Professional, qui s’intéresse de près aux heures prestées des travailleurs assujettis, aux taux d’absentéisme et aux taux d’emploi. L’économie belge a par ailleurs enregistré une baisse moyenne de 3,2% d’heures prestées sur les dix premiers mois de l’année 2020, ainsi qu’une augmentation du chômage temporaire économique, qui est passé de 4,9% en septembre à 6,1% en octobre.

Des difficultés croissantes pour l’horeca et le retail

En octobre, le marché du travail en Belgique s’affaisse à nouveau, avec une diminution des heures de travail prestées de 12% par rapport au mois d’octobre 2019 – chiffre qui se rapproche de certains constatés au deuxième trimestre. Au plus fort de la première vague, Partena Professional avait enregistré des baisses considérables (-6,32% en mars, -22,76% en avril et -16,46% en mai) des heures prestées. Au cours des dix premiers mois de 2020, les heures prestées ont diminué au total de 3,2% par rapport à la même période en 2019.

Les secteurs les plus touchés par la crise du coronavirus connaissent toujours de grandes difficultés.

L’hôtellerie continue à souffrir et demeure le secteur le plus touché, avec -68.4% d’heures prestées en octobre par rapport à septembre 2019. Le tourisme et le voyage s’enfoncent aussi (-55%), alors que les cafés et restaurants sont toujours en grande difficulté et connaissent une diminution plongeante (-46,4% en octobre, contre -20,77% en septembre). 

En octobre 2020, certains secteurs qui avaient vu leur nombre d’heures prestées augmenter en septembre par rapport à 2019 constatent une nouvelle diminution. C’est notamment le cas du secteur de l’intérim qui est passé de +13,5% en septembre, à -3,8% en octobre. Le secteur du retail voit également une grosse diminution des heures prestées, passant de +11,1% en septembre à -11% en octobre.

Les cinémas, le théâtre et l’évènementiel étaient quant à eux en phase de reprise avant les nouvelles annonces concernant la culture, mais passent de +4,8% en septembre à -17,19% en octobre. Il est à noter que seuls les travailleurs sous contrat sont étudiés dans ce baromètre. L’impact sur les personnes avec un statut d’indépendant, artiste ou freelance n’est donc pas pris en considération dans le cadre de cette étude. 

« Cette baisse moyenne de 12% du nombre total d’heures prestées en octobre est assez similaire à celle observée en mai (-16%), alors que le mois de septembre avait laissé entrevoir un potentiel rétablissement (-0,54%) du marché de l’emploi belge », constate Wim Demey, Customer Intelligence Manager chez Partena Professional.

Le chômage temporaire augmente à nouveau, les CDD et jobs étudiants sont les plus touchés

Si la crise du coronavirus a eu un impact différent selon les secteurs de l’économie belge, elle a aussi touché plus particulièrement certains travailleurs. Le nombre de travailleurs sous contrat à durée indéterminée n’a pas connu de grande évolution durant la crise. Partena Professional constate une légère diminution de 2,99% du nombre de travailleurs en CDI au mois d’octobre par rapport à octobre 2019 – situation assez similaire à celle du mois de juillet 2020 (-2,67%). Depuis le début de la crise, la variation n’a pas dépassé 1,3%. 

Le nombre de travailleurs en fonction sous des contrats moins stables comme les contrats à durée déterminée, les jobs étudiants ou les flexijobs a quant à lui connu une baisse plus importante. Partena Professional enregistre une diminution de 13,72% du nombre de travailleurs sous CDD au mois d’octobre 2020, par rapport à la même période l’année dernière. Les chiffres du mois d’octobre ont également révélé une baisse de 22,7% des jobs étudiants. Cette baisse s’élevait à -12,5% pour le mois d’août 2020, et à -4,3% pour le mois de septembre. Les flexijobs et les travailleurs extras connaissent une diminution de 42% en octobre par rapport à l’année passée. Cette baisse était déjà de -35% en août 2020 et de -35,3% en septembre 2020.

« Le nombre de travailleurs sous contrats flexibles comme les CDD, les jobs étudiants ou les flexi-jobs, ne s’est pas effondré comme lors de la première vague, mais continue à être préoccupant » indique Wim Demey de Partena Professional. « Le nombre de ces travailleurs reste en effet bien en deçà des chiffres observés l’année dernière à la même période, ce qui illustre à nouveau l’impact profond que revêt la crise actuelle. »

Le chômage temporaire a quant à lui continué d’augmenter, passant de 4,9% en septembre à 6,1% de toutes les heures prestables en octobre 2020. 

Les chiffres du Baromètre Partena Professional présentés dans ce communiqué de presse sont tirés d’une analyse des heures de travail prestées lors du mois d’octobre 2020, par rapport au moins d’octobre 2019. Toutes les évolutions et tendances mensuelles des heures prestées en 2020 sont établies sur base des données observées à la même période en 2019. De même, les chiffres concernant les travailleurs sous différents types de contrats représentent l’évolution mensuelle du nombre de travailleurs évoluant sous un contrat spécifique en 2020, par rapport à la même période en 2019. Seuls les travailleurs sous contrat sont étudiés dans ce baromètre. L’impact sur les personnes avec un statut d’indépendant, artiste ou freelance n’est donc pas pris en considération.

Articles connexes