Apprentissage tout au long de la vie: l'exemple danois

Auteur: Partena Professional (HR Service Provider)
Temps de lecture: 2min

L'apprentissage tout au long de la vie, une approche pourtant conseillée depuis de nombreuses années, n'est pas encore mise en pratique dans le monde professionnel belge. Alors même que l'exemple des pays scandinaves démontre son efficacité: les chômeurs y trouvent en effet un emploi plus rapidement et la mobilité professionnelle y est plus élevée que dans notre pays.

Par rapport aux principaux pays européens, la Belgique est à la traîne en matière de formation sur le lieu de travail. Selon les dernières données d'Eurostat, moins de 10% des salariés belges ont suivi une formation liée au travail en 2018, tandis que la moyenne européenne s'élevait cette année-là à 11%. En Suède, en Finlande et au Danemark, la proportion dépassait même 29%.

À l’avant-garde européenne

L'apprentissage tout au long de la vie est un concept populaire au Danemark depuis de nombreuses années. Selon la Dansk Arbejdsgiverforening (DA), la confédération danoise des employeurs, 35% des employés ont suivi plus de 20 jours de formation sur leur lieu de travail en 2015, financés par l'employeur. Dans le reste de l'UE, la moyenne s'élève à 8%.

Employeurs et syndicats discutent constamment de la meilleure façon de mettre en œuvre le système. Fin 2017, ils ont décidé d'investir 335 millions d'euros dans un fonds pour la reconversion des salariés.

Les chiffres européens révèlent également que le Danemark consacre chaque année plus de 3% de son PIB à sa politique de l'emploi. Le pays prouve ainsi son avance considérable sur le reste du Vieux Continent. Ces efforts se traduisent depuis plusieurs années par des taux de chômage remarquablement bas, mais aussi par une mobilité professionnelle exceptionnellement élevée. Chaque année, un salarié danois sur quatre change d'emploi.

Congé de formation

Les administrations belges s'engagent depuis plusieurs années en faveur de l'apprentissage tout au long de la vie. En Flandre, le congé-éducation payé a fait place à un congé de formation fin 2019. Chaque salarié flamand peut suivre une formation de 125 heures, une formation enregistrée axée sur marché de l'emploi ou une formation axée sur la carrière. Cette dernière catégorie de formation dure au moins 32 heures, et l'employé conserve son salaire. Le gouvernement rembourse les coûts salariaux à l'employeur.

Un système similaire existe dans le sud du pays. Les travailleurs wallons peuvent suivre une formation pendant les heures de travail et conserver leur rémunération. Comme en Flandre, la formation doit être reconnue et durer au moins 32 heures.

 

Articles connexes