Vélo et ‘Speed pedelec’ : bientôt assimilés fiscalement

Auteur: Peggy Criel
Date:

Les « speed pedelecs » sont des deux-roues légèrement motorisés équipés d'un système de pédalage qui peuvent atteindre des vitesses jusqu'à 45 km/h. Ce type de deux-roues ne satisfait pas à la définition de vélo en vue de l'application de la réglementation fiscale. Cette situation va toutefois bientôt changer. Un avant-projet de loi prévoit en effet que, tout comme pour les vélos électriques classiques, les avantages fiscaux liés à l’usage du vélo seront également applicables aux speed pedelecs.

Le vélo dans la législation fiscale

L’avant-projet de loi remplace le vélo dans la législation fiscale par une notion beaucoup plus large. Pour l’application des avantages fiscaux (voir infra), il sera renvoyé aux cycles, aux cycles motorisés à propulsion électrique ou aux speed pedelecs à propulsion électrique.

Cycle

Le terme "cycle" désigne tout véhicule à deux roues ou plus, propulsé à l'aide de pédales ou de manivelles et non pourvu d'un moteur ou qui est équipé d’un moteur électrique d'appoint jusqu’à 0,25 kW, dont l'alimentation est interrompue à partir de 25 km/h, ou plus tôt si le conducteur arrête de pédaler.

Outre les vélos sans dispositif de propulsion complémentaire, cette définition vise également les vélos classiques à propulsion électrique. Les vélos de course, VTT, vélos urbains, triporteurs, vélos adaptés aux personnes moins valides et les vélos pliables à propulsion électrique ou non tomberaient également sous cette définition de « cycle ».

Les hoverboards, patins à roulettes, planches à roulettes, monowheels et segways ne sont pas visés, étant donné qu'il s’agit d’engins de déplacement (non) motorisés.

Cycle motorisé à propulsion électrique

Le terme "cycle motorisé à propulsion électrique" désigne tout véhicule à deux roues à pédales ou plus, équipé d'un mode de propulsion auxiliaire dans le but premier d'aider au pédalage et dont l'alimentation du système auxiliaire de propulsion est interrompue lorsque le véhicule atteint une vitesse maximale de 25 km à l'heure, à l'exclusion des cycles visés ci-dessus. Pour un moteur électrique, la puissance nominale continue maximale est inférieure ou égale à 1 kW.

Speed pedelec à propulsion électrique

Par « speed pedelec à propulsion électrique », on entend tout véhicule à deux roues à pédales, à l'exception des cycles motorisés, équipé d'un mode de propulsion auxiliaire dans le but premier d'aider au pédalage et dont l'alimentation du système auxiliaire de propulsion est interrompue lorsque le véhicule atteint une vitesse maximale de 45 km à l'heure. Pour un moteur électrique, la puissance nominale continue maximale est inférieure ou égale à 4 kW.

Avantages fiscaux

L’usage du vélo offre une série d’avantages fiscaux. Une fois que la notion aura été élargie, ces avantages seront applicables aux cycles, aux cycles motorisés à propulsion électrique et aux speed pedelecs à propulsion électrique.

Indemnité vélo

L'indemnité kilométrique octroyée à un travailleur ou dirigeant d'entreprise pour les déplacements effectivement effectués à bicyclette entre le domicile et le lieu de travail est exonérée d'impôt sur le revenu à concurrence de 0,23 EUR/km (revenus 2017).

Mise à disposition d’un vélo et d'accessoires

L'avantage qui résulte de la mise à disposition d'un vélo et d'accessoires, y compris les frais d'entretien et d'entreposage, est exonéré d'impôts dans le chef du travailleur et du dirigeant d'entreprise. Le vélo doit toutefois être effectivement utilisé pour des déplacements entre le domicile et le lieu de travail.

L'exonération s'applique tant aux déplacements entre le domicile et le lieu de travail qu'aux autres déplacements (déplacements strictement privés).

Entrée en vigueur

Sur la base de l’avant-projet, les modifications légales entreraient en vigueur à partir de l’année de revenus 2017 - exercice d’imposition 2018. Cette date est dès lors communiquée sous toutes réserves.

Sources : Communiqué de presse ministre des Finances, Projet de loi portant diverses dispositions fiscales.

Auteur : Peggy Criel

22-06-2017

Le site web de Partena Professional est un canal permettant de rendre les informations accessibles sous une forme compréhensible aux membres affiliés et aux non-membres.

Partena Professional s'efforce d'offrir des informations à jour et ces informations sont compilées avec le plus grand soin (y compris sous forme d'infoflash).

Cependant, la législation sociale et fiscale étant en constante évolution, Partena Professional décline toute responsabilité quant à l'exactitude, la mise à jour ou l'exhaustivité des informations consultées ou échangées via ce site web.

D'autres dispositions peuvent être lues dans notre clause de non-responsabilité générale qui s'applique à chaque consultation de ce site web. En consultant ce site web, vous acceptez expressément les dispositions de cette clause de non-responsabilité. Partena Professional peut modifier unilatéralement le contenu de cette clause de non-responsabilité.