Un accord salarial a été conclu au sein du gouvernement !

Auteur: Jonas Verplanken (Legal Expert)
Date:

Hier soir, un accord salarial a été conclu pour le secteur privé : la marge salariale est fixée à 0,4 % pour les deux prochaines années. Les entreprises ayant enregistré de bons résultats peuvent octroyer à leurs travailleurs une prime allant jusqu'à 500 EUR (montant net).

Fumée blanche pour l’accord salarial

Après des mois de négociations, le gouvernement fédéral est parvenu à un accord salarial hier soir. Cet accord a été conclu après l'échec des négociations entre les partenaires sociaux, ce qui a amené le gouvernement à intervenir dans les négociations salariales.

En termes de contenu, les éléments suivants sont déjà connus :

  • La norme salariale est fixée à 0,4 % ;
  • Il est possible d’octroyer une prime allant jusqu'à 500 EUR sous certaines conditions. Cette prime s'ajoute à la norme salariale de 0,4 % et à l'indexation automatique des salaires ;
  • Le gouvernement fédéral estime, par ailleurs, que les salaires minimaux devront être augmentés.

Marge de 0,4 % et prime de 500 EUR (montant net)

La norme salariale de 0,4 % a déjà été proposée précédemment. Cette norme a été calculée par le Conseil central de l'économie (CCE) et implique que les salaires peuvent augmenter de 0,4 % au maximum en plus de l'indexation automatique. Cela a constitué la base des négociations entre les partenaires sociaux.

Ce pourcentage est désormais confirmé par le gouvernement, mais à cette augmentation s'ajoute la possibilité de verser une prime nette aux travailleurs. Cette prime peut s'élever à un maximum de 500 EUR et est réservée aux entreprises ayant enregistré de bons résultats économiques.

Les conditions concrètes et l'application de ces primes feront l'objet de nouvelles négociations entre les partenaires sociaux, qui auront lieu au niveau des entreprises, et non au niveau du secteur.

Salaires minimaux

Le gouvernement fédéral estime également que les salaires minimaux devront être augmentés. Cette augmentation pourra se faire par étapes, et ne doit donc pas nécessairement avoir lieu au cours des deux prochaines années. Pour soutenir le financement de l'augmentation du salaire minimal, le gouvernement met en perspective des réductions au niveau des charges fiscales.

Les syndicats et les organisations patronales doivent maintenant continuer à négocier ces salaires minimaux, mais le gouvernement promet de soutenir cet effort.

Source : presse

Le site web de Partena Professional est un canal permettant de rendre les informations accessibles sous une forme compréhensible aux membres affiliés et aux non-membres.

Partena Professional s'efforce d'offrir des informations à jour et ces informations sont compilées avec le plus grand soin (y compris sous forme d'infoflash).

Cependant, la législation sociale et fiscale étant en constante évolution, Partena Professional décline toute responsabilité quant à l'exactitude, la mise à jour ou l'exhaustivité des informations consultées ou échangées via ce site web.

D'autres dispositions peuvent être lues dans notre clause de non-responsabilité générale qui s'applique à chaque consultation de ce site web. En consultant ce site web, vous acceptez expressément les dispositions de cette clause de non-responsabilité. Partena Professional peut modifier unilatéralement le contenu de cette clause de non-responsabilité.