Coronavirus : coiffeurs, c’est hair-miné

Auteur: Laurence Philippe (Legal Expert)
Date:

Depuis le 18 mars, les mesures gouvernementales visant à lutter contre le coronavirus prévoient la fermeture de tous les commerces, à l’exception des commerces dits essentiels. Ces commerces comprenaient les magasins d’alimentation (y compris pour animaux), les pharmacies, les librairies, les fournisseurs de carburant ainsi que les coiffeurs à condition pour ceux-ci de ne recevoir qu’un seul client à la fois et sur rendez-vous.

Vu le métier de coiffeur et la proximité liée à l’activité, cette dernière exception a été supprimée. A partir du 24 mars, les coiffeurs, comme les autres commerces et magasins non-essentiels, doivent fermer complètement. Il faudra donc attendre la fin du confinement pour se faire couper les cheveux par un professionnel.

Source : Arrêté ministériel du 24 mars 2020 modifiant l’Arrêté ministériel du 23 mars 2020 portant des mesures d’urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19, M.B., 24 mars 2020.